Du champ à la farine…

La récolte des céréales s’effectue durant l’été sur les diverses parcelles de l’exploitation.

Des variétés anciennes de blé, épeautre et seigle ont été semées afin de proposer des farines de haute qualité.

Une petite production de sarrasin a également vu le jour.


Tout est stocké dans un silo à grains en cellules ventilées et refroidies en plusieurs étapes pour une meilleure conservation.

Il n’y a pas d’usage d’insecticide ou autre produit pour la conservation des grains mais simplement une surveillance stricte et une ventilation appropriée.

Les variétés destinées à la production de farine sont mises de côté…Les grains de blé, épeautre ou seigle sont soigneusement triés au séparateur,  pour les rendre les plus propres possible.

En ce qui concerne l’épeautre, il faut encore procéder au décorticage pour obtenir les grains prêts à être moulus. Nous faisons de même pour le sarrasin, afin de limiter son amertume.

 

 

 

 

 

Après quelques mois d’attente et de repos des céréales, la meunière Aurélie entre en jeu :

– elle regroupe dans le local du moulin les diverses variétés nécessaires, afin de procéder aux assemblages selon les utilisations ( par exemple la farine Blé pour pain est issue de 2 variétés de blé à haute valeur panifiable )
– elle adapte les réglages des tamis selon les types de farines désirées, fine ou plus complète
– elle récupère la farine sous le moulin…puis remplit les sacs en papier au fur et à mesure de la demande. Pas de stock important pour pouvoir proposer la farine la plus récente possible. Ainsi la farine peut garder tous ses arômes et s’épanouir dans vos préparations diverses…

Il est d’ailleurs conseillé, après l’achat, de garder vos sacs bien à l’abri de la lumière et de l’humidité !

Les commentaires sont fermés.